Comment rédiger du contenu sans plagier ?

La rédaction web sans plagiat

Une fois votre demande identifiée et quantifiée, vous pouvez rédiger pour elle des contenus pertinents répondant à ses questions et interrogations. Il est intéressant d’utiliser des variantes de l’expression visée et une partie des mots clés sémantiquement proches de cette expression dans votre texte.

Le balisage html permet de donner un titre à l’article (H1), un title de page et une meta description qui seront visibles sur les moteurs de recherche et devront inciter l’utilisateur au clic. Le contenu est alors hiérarchiser et mise en page à l’aide de sous titres (H2, H3, H4 etc….) de liste à puces, de mise en italique et en gras de certains éléments importants et/ou afin de donner un aspect agréable au contenu créé .

Plagiat et contenu dupliqué

Techniques : cloacking, spinning (si vol de contenu), contenu de mauvaise qualité, contenu dupliqué.

La duplication de contenu peut passer inaperçue aux yeux des moteurs de recherche. Un contenu créé à partir de diverses œuvres peut être vue par les moteurs de recherche comme une œuvre originale. Vous pouvez ainsi positionner des contenus sur les moteurs de recherche à partir de contenus déjà existants sur le web. Il est même possible qu’un contenu non original se positionne mieux que le contenu original. Ce peut être notamment le cas selon le degré de confiance accordée par les moteurs de recherche au site sur lequel le contenu est publié. Par exemple, si LeMonde.fr publie un article sur un sujet donné il est possible que sa page se positionne mieux que celle du chercheur ayant réalisée et publiée originellement l’étude sur son propre blog.

La paraphrase

Pour rédiger du contenu sur internet il est aussi possible de s’inspirer de diverses sources tant que vous ne faites pas du copier-coller et que vous citer vos sources dans votre article. La rédaction web ne doit pas être du plagiat, qu’il soit sous forme de copier-coller comme de paraphrase sans citation des sources. À partir du moment ou vous citez vos sources, paraphraser n’est plus plagier. (1) Si vous utilisez plusieurs sites internet, livres, études ou tout autre ressource pour vous informer sur un sujet et réaliser grâce à ses différentes sources un nouveau contenu sur tel ou tel sujet, vous devrez alors citer vos sources dans votre article à côté de la citation avec un renvoi en bas de page pour toutes les idées que vous évoquez qui ne sont pas originales et vous serez ainsi dans votre bon droit.

Comment détecter le plagiat ?

Comment savoir que votre contenu est dupliqué ? Si vous avez des doutes et que vous souhaitez vérifier si votre contenu est utilisé ailleurs que sur votre site, plusieurs solutions s’offrent à vous :

La recherche Google avec guillemets

La solution gratuite la plus facile pour vérifier la présence de contenu dupliqué sur Google consiste à copier-coller un morceau de texte dans votre barre de recherche, placer le texte entre guillemets et effectuer une recherche. Si plusieurs sites internet apparaissent dans les résultats de votre recherche, ceux-ci présentent dans leur page exactement le texte que vous avez placé entre guillemets. Si ce contenu est original et publié sans autorisation de la part de son auteur ni lien vers son site, alors vous êtes probablement face à un cas de plagiat.

La recherche Google sans guillemets

Vous pouvez également supprimer les guillemets pour faire une recherche plus large. Vous aurez alors une liste de contenus utilisant un texte proche de celui recherché, utilisant des mots communs, mais pas un contenu 100% similaire.

Les outils de vérification de plagiat

Si après une recherche dans Google ou autre moteur de recherche, vos contenus semblent originaux mais que vous avez encore un doute, il existe des outils de vérification de plagiat qui permettent de détecter le % de contenu dupliqué d’une page web par rapport aux contenus déjà indexés sur Google.

Exemples d’outils en ligne gratuits ou payants de vérification de contenu dupliqué :

Comment signaler à Google qu’un site utilise votre contenu et porte atteinte à vos droits d’auteur ?

Si quelqu’un utilise votre contenu sans autorisation et sans vous citer, vous pouvez déposer une demande de suppression d’URL à Google pour cause de DMCA.

Vous indiquez alors que la page web : http://sitequimecopie/pagequimecopie.html duplique les pages suivantes de votre site internet : https://monsite/mapageplagie.html

Vous recevez alors par email un accusé de réception de la part de removals@google.com.

Votre demande est alors examiné sous 10 jours ouvrés et Google décidera soit de ne pas donner suite à la plainte DMCA en ré indexant les contenus dénoncés comme du plagiat soit le déposant de la plainte DMCA décidera de vous poursuivre en justice et dans ce cas le contenu restera déréférencé jusqu’à ce que la justice soit rendu.

Dans les faits lorsque vous réalisez une plainte DMCA vous devez avoir des arguments concrets à faire valoir afin de demander le retrait des contenus dénoncés comme du plagiat de vos contenus originaux. Si tel est le cas alors la désindexation des contenus qui copient votre contenu sera rapidement prise en compte.

Néanmoins disparaitre de Google est différent de disparaitre d’internet. En cas de validation de votre plainte DMCA, les contenus qui vous plagient seront désindexés de Google mais s’ils ne sont pas supprimés par l’éditeur du site internet ils pourront toujours être accessibles sur le site internet où ils sont publiés, notamment par des accès directs, des liens depuis des sites web et d’autres moteurs de recherche que Google.

Comment savoir que votre site à été signalé pour atteinte au droit d’auteur ?

Si vous avez copié et publié le contenu d’un tiers sans son autorisation ni citation de vos sources alors vous vous exposez à des signalements DMCA. Si votre site est dénoncé dans une plainte DMCA, vous recevrez une notification dans la Search Console de Google. Cette notification vous fait part d’une plainte avec un lien vers celle-ci sur le site lumendatabase.org, une base de données récoltants les plaintes DMCA. Cette plainte restera visible quoi qu’il arrive sur Lumen, que la notification DMCA soit justifiée ou non.

Qu’est-ce que la Lumendatabase ?

”The Lumen database collects and analyzes legal complaints and requests for removal of online materials, helping Internet users to know their rights and understand the law. These data enable us to study the prevalence of legal threats and let Internet users see the source of content removals.”  

Comment savoir qui a signalé votre site internet pour atteinte au droit d’auteur ?

Sur lumendatabase.org, en donnant votre adresse email vous pouvez accéder au détail de l’avertissement reçu par Google pour violation du droit d’auteur.

Que faire si je suis accusé à tort ?

Remplir le formulaire de contre notification DMCA accessible dont le lien figure sur la notification DMCA reçue dans la Search Console : DMCA counter notification form. Il existe un risque réel que des entreprises réalisent ainsi des plaintes DMCA pour nuire à leurs concurrents.

Mon contenu est dupliqué, comment vérifier que ma demande DMCA a bien été transmise à Google ?

Recherchez dans Lumendatabase par nom de domaine ou par le nom de son titulaire.

Combien de demandes de suppression des résultats de recherche sont réalisées chaque année ?

Le nombre d’URL faisant l’objet d’une demande de suppression des résultats de recherche au 6 Décembre 2019 est de : 4 372 310 410

Ressources proposées par Google : le transparency report

Comment faire ré-indexer votre site sur Google après une pénalité?

Pourquoi Google désindexe-t-il des contenus potentiellement dupliqués lorsqu’il reçoit une plainte DMCA ? Un éditeur est responsable du contenu de son site Internet mais l’hébergeur devient « complice » d’une infraction s’il ne fait rien après qu’elle lui ait été signalée. En tant qu’éditeur de site jusqu’à quel point puis-je copier quelqu’un ? Le droit de courte citation autorise la reproduction d’un extrait limité de l’oeuvre d’un auteur. En France c’est le code de la propriété intellectuelle qui le détermine, et en particulier l’article L122-5 [archive]. Les conditions de la loi française sont simplement (art L122-5 CPI) : « Lorsque l’œuvre a été divulguée, l’auteur ne peut interdire : […] 3º Sous réserve que soient indiqués clairement le nom de l’auteur et la source :

  1. a) Les analyses et courtes citations justifiées par le caractère critique, polémique, pédagogique, scientifique ou d’information de l’œuvre à laquelle elles sont incorporées. »

Le cas des licences Creative Commons(2)(3)

Creative Commons met à disposition 6 licences permettant de partager ses travaux, avec divers niveaux de protection, du plus ouvert au plus restrictif :

  • Paternité : il est obligatoire de citer le nom de l’auteur
  • Paternité : Pas de Modification
  • Paternité  :Pas d’Utilisation Commerciale
  • Pas de Modification Paternité
  • Pas d’Utilisation Commerciale Paternité
  • Pas d’Utilisation Commerciale Partage sous licence identique
  • Paternité Partage sous licence identique

Le content spinning

Qu’est-ce que le content spinning ?

Pour faire simple on pourrait traduire le « content spinning » par l’expression « rotation de contenu ». Selon le site definitions-marketing.com, « Le content spinning est une technique qui permet de créer automatiquement différentes versions d’un même texte pour industrialiser la production de pages de contenus tout en évitant le duplicate content. » (4

Il est techniquement possible de récupérer du contenu automatiquement depuis plusieurs sources en ligne (technique appelée le scrapping) et compiler ce contenu pour créer un contenu qui sera alors vu comme authentique par les moteurs de recherche. Si l’on s’en tient au droit, cette technique devrait permettre de citer correctement les sources des articles utilisés et y faire référence dans l’article avec un renvoi vers la source en bas de page. Mais la difficulté, ou l’opportunité selon comment vous voyez les choses, réside dans la difficulté de détecter ce plagiat et d’en faire la preuve. Pour autant, pour être de qualité un contenu spinné doit être souvent relu et corrigé par un rédacteur.

À quoi sert le content spinning ?

Si vous avez besoin de contenus rapidement comme une cinquantaine de descriptions uniques d’une seule entreprise à des fins d’inscription sur des annuaires, le content spinning permet de réaliser un gain de temps appréciable par rapport à la rédaction manuel de ces 50 descriptions uniques. Le résultat ainsi obtenu de façon semi-automatisée est appelée un « spun« , le texte original étant quant à lui appelé le « masterspin« .

Exemple de masterspin :

Le { poisson | requin | têtard }  { nage | se déplace | évolue } dans { l’eau | un environnement aquatique }

Si vous achetez des noms de domaine expirés et souhaitez publier rapidement du contenu pour relancer des sites, le content spinning peut être une source de gain temps pour produire du contenu. La qualité des contenus ainsi produits peut néanmoins varier tout comme la satisfaction de l’utilisateur qui les lisent. Pour autant si ces contenus ne sont pas destinés à être lus par des internautes, le résultat peut être suffisant. Mais pour réaliser un bon contenu apprécié des lecteurs via du content spinning, le temps, l’argent et l’énergie dépensés seront parfois tellement importants qu’on peut aussi lui préférer une rédaction manuelle. Quoiqu’il en soit si vous décidez de faire du contenu spinné, essayez de garder toujours à l’esprit que votre texte devra être lisible et compréhensible par les internautes et non uniquement par les moteurs de recherche. Dans les faits le contenu spinné est généralement utilisé dans le cadre de réseaux privés de sites aussi connus sous le nom de PBN pour Private Blog Networks. Les contenus ainsi créés viennent alors alimenter des blogs essentiellement utilisés dans le cadre d’un des nombreux aspects d’une stratégie de netlinking.

Exemples de logiciels de spinning gratuits :

effiSpin sur Effi10.com (8)

Sources :

(1) Scribbr Les 5 types de plagiat
(2) Voler des idées : Cours « Le plagiat » par Rémi Bachelet Enseignant-chercheur à l’Ecole Centrale de Lille
(3) Les licences Creative Commons : site internet Creatives Commons.
(4) Définition de « Content Spinning » sur definions-marketing.com
(5) « Content spinning, le meilleur ami de Google et des White Hat » par Papy Spinning